jeu expérimentation découverte

La science du jeu

Il n’y a pas longtemps, La science du jeu a eu ses lettres de noblesses dans l’étude du monde animal.

Depuis de nombreuses années, les scientifiques se demandaient pourquoi les animaux « jouaient ».

En effet la seule conséquence que les animaux pouvaient en retirer était une utilisation non efficiente de leurs énergies. Les animaux s’épuisent inutilement alors qu’il pourrait utiliser cette énergie à des fins plus  » vitales  » comme chasser par exemple ou partir à la recherche de nourriture.

En d’autres termes, « jouer » ne servaient strictement à rien et pouvait en plus leur apporter du tort.

 Comment ça ?

J’y viens.

Cette étude s’était plus focalisée sur les prédateurs car ces derniers jouaient avec leurs proies, or les scientifiques disaient que jouer représentait une mauvaise utilisation de leurs énergies car chasser leur demander beaucoup d’énergie, en jouant il l’a gâchée.

Ce comportement joueur peut se voir sur de nombreux prédateurs comme par exemple les guépards, les léopards de mers, les chats … En jouant avec leurs proies, ces derniers pouvaient les perdre leurs, ou se blesser inutilement (par la proie).

Les scientifiques disaient que ces pratiques étaient contre nature et pouvaient en plus causer du tort à l’évolution de l’espèce.

Mais plus récemment, ils se sont rendu comptes que ces jeux étaient vitaux. Car ces derniers améliorer les facultés cognitives et sociales de chacun. Par le biais de ses nouvelles expériences  (sauter d’arbres en arbres pour un jeune chimpanzé), l’animal apprends, évalue ses capacités … Et lui permets d’être plus réactif face à une nouvelle situation. L’animal évolue donc constamment tout en améliorant son humeur grâce à l’éveil de ses sens : il ne s’ennuie pas et n’est pas un zombie.

 

Bref, jouer pour les animaux est vital !

Et devinez quoi ?

Il en est de même pour l’homme, n’est-ce pas ?

 

Rappelez-vous, c’était durant notre enfance que nous avions expérimenté le plus de choses et que nous étions constamment en éveil, avec une capacité à apprendre plus importante.

Et pourquoi ?

jeu expérimentation découverte
Jouer, expérimenter c’est découvrir

 

 

Parce qu’à l’image des animaux nous expérimentions de nouvelles choses qui mettaient nos esprits en éveil, stimulaient nos cerveaux.

Cette science du jeu devrait être pour l’homme la science de l’expérimentation qui aurait les mêmes effets positifs : apprendre et expérimenter entraînent un renouveau de notre être.

Ce n’est pas pour rien qu’on apprend aux personnes âgées de nouvelles comptines, chansonnettes quotidiennement : on ne veut pas qu’ils s’installent dans un état léthargique les transformant à long terme en « zombie ». Si rien ne vient les stimuler et donc leurs cerveaux, il  est normal que ce dernier se « désengage ».

Plus notre cerveau « travaille », et plus il est « alerte ».

Et comme le dit Bryan Tracy :

Use it or loose it

Ainsi, expérimenter de nouvelles choses tout au long de notre vie peut être, parallèlement aux animaux, un besoin vital. Avec l’expérimentation, nous stimulons nos cerveaux, apprenons de nouvelles choses nous poussant à agir de manière différentes et plus intelligentes.

On peut prendre pour exemple, la période de la Renaissance ( vers 1400) dans laquelle l’expérimentation et l’observation prévalent dans tous les domaines : arts, sciences, explorations, découvertes philosophie …

On peut donc dire quen plus de stimuler nos cerveaux, lexpérimentation nous aide à avancer, « évoluer ».

 

C’est par l’entrainement qu’un soldat, après avoir expérimenté de nombreuses situations, est capable d’agir de manière plus optimale. Sans avoir expérimenté ces diverses situations, en face d’une situation « nouvelle », il ne saurait comment agir et fera donc des erreurs. Le mieux serait donc de ne pas se risquer et donc rester dans cette même situation initiale, à savoir ne rien faire de nouveau. Nous entrons alors dans un cercle vicieux.

Alors que si ce soldat expérimente de nouvelles situations, en plus de mieux réagir, il apprendra de nouvelles choses, tactiques, comportements à adopter … qui le feront « évoluer ». Dans cette phase, comme il sait qu’il retire toujours quelque chose de ces expérimentations, le soldat sera plus enclin à en faire de nouvelles et nous rentrons dans un cercle vertueux.

 

Il en est de même pour nous, mais à une moindre échelle, je ne vous dis pas de vous transformer en soldat d’élite des S.A.S. mais de pratiquer l’expérimentation à un autre niveau comme par exemple aller faire une nouvelle rencontre ou développer son réseau, ou encore apprendre une nouvelle langue, pratiquer un nouveau sport, écrire un journal, aider une communauté…

Faites quelque chose de nouveau, apprenez, soyez curieux ; en expérimentant une nouvelle chose vous découvrirez de nouveaux domaines annexes qui eux même en ont etc…

Vous ne vous ennuierez pas et vous serez fier de ce que vous aurez accompli cette journée, cette semaine, ce mois, cette année. Soyez un enfant et faites des choses qui vous passionnent, retrouvez cette sensation de nouveauté couplé à la joie à chaque fois que vous expérimentiez une nouvelle chose ; rappelez-vous de votre premier chien, poisson, de vos premiers amis lors d’un concert ou d’un club, votre première victoire dans une activité sportive, votre premier abri de maison que vous aviez construits de vos propre mains, de votre jardin fleuri qui vous a pris tant de temps …

Alors pratiquez la « science de l’expérimentation » et faites de nouvelles découvertes au lieu de rester tout morose sur votre canapé. C’est vrai que vous retirez une grande satisfaction d’avoir regardé les desperates housewives mais elles, au moins ont expérimentées de nouvelles choses et votre bilan à la fin du mois ne sera pas très enchanteur : Serez-vous vraiment heureux de « n’avoir rien fait » et aurez-vous avancé ?

 

 C’est bien beau mais je fais quoi ?

 

Et bien prenez un animal de compagnie, vous serez tout excité de faire de nouvelles recherches  concernant cet animal, ferez des découvertes annexes et bien entendu vous apprendrez au fur et à mesure. Par exemple avec un poisson vous apprendrez d’abord les spécificités de votre poisson, les différents biotypes qui existent, les paramètres de l’eau (kh, gh, ph, nitrates …), vous vous intéresserez, au fur et à mesure de vos escapades, à l’aquascaping, à celui qui l’a popularisé : Takashi Amano, le même homme qui a commencé à introduire des crevettes dans les aquariums, vous voudrez par la suite évoluez et pourquoi ne pas migrer vers un biotope amazonien, … mais quels sont les éléments à réunir  ?

 

takashi_amano aquascaping
Takashi Amano et l’aquascaping

 

 

Vous voyez, avec l’achat d’un seul poisson, vous explorerez et vous découvrirez de nombreuses choses et je peux vous assurer que vous ne vous ennuierez pas une seule seconde. Et cet exemple peut être utilisé dans de nombreux domaine.

 

Par exemple, une personne qui s’intéresse subitement à Dieu.

Après tout, qui est Dieu ? (beaucoup de personne se posent des questions sur la religion)

Il est présent sous de nombreuses formes et chaque religion revendique le « vrai créateur ».

Bullshit, certains diront à la vue même du terme « Dieu » (ne vous inquiétez je ne suis en aucun cas la pour vous forcer à adopter une religion, moi même je n’ « étiquette pas Dieu »). En effet c’est un sujet délicat,faites donc des recherches, après tout vous avez le droit d’avoir votre opinion, discutez avec des personnes qui pratiquent telle ou telle religion, vous en apprendrez forcément, est-ce que cette « entité supérieure » comme je la nomme ainsi, est vraiment présente, comment savoir ; est-ce que des scientifiques ont fait des recherches permettant d’appuyer la thèse d’un créateur, y a-t-il des preuves de la probabilité de la création de la terre dans un contexte miraculeux , des lois physiques peuvent-elles donner une certaine réponse, y a-t-il un ou plusieurs dieux, aurait-ils une autre origine comme le documentaire Ancient Alien sur History Channel nous l’expliquent…

Je ne vous dis pas de croire ou de ne pas croire en l’existence de Dieu, Allah ou encore d’une entité spirituelle supérieure (ou encore aux aliens) mais il faut avouer que vous avez appris pas mal de choses et que votre vision des choses a bien muri. Mais surtout pour ce cas-ci, ne gobez pas tout ce qu’on vous raconte ou vous irez très loin…

Sur ce, revenons à nos moutons, vous l’aurez bien compris et je vous l’ai illustré avec ces deux exemples, tout ce que vous pouviez apprendre, découvrir au lieu de faire chaque jour la même chose continuellement. Après tout la vie est courte!

Vous découvrirez de nombreuses choses et grandirez intérieurement alors expérimentez et vous vous éclaterez !

EXPERIMENTER = JOUER

 Ps: n’arrêtez pas de vous faire plaisir pour autant car après l’effort vient le réconfort. Vous pourrez toujours regarder les Desperates Housewives mais modérément !
 
Si cet article vous a aidé, même un tout petit peu, partagez le et récompensez moi par la même occasion !