multitache_monotache_enhance_your_life

2 bonnes raisons de faire du monotâche.

Ok, vous avez compris que faire plusieurs choses à la fois n’était pas le plus optimal mais que surtout, croire qu’on les faisait toutes bien n’étaient qu’une illusion. La solution est donc de ne faire qu’une seule chose à la fois

Vous ne me croyez pas et vous pensez que je raconte n’importe quoi ?

Peut-être que vous avez raison ou tort …

Mais je m’appuie tout simplement sur la compréhension de notre super ordinateur embarqué : le cerveau.

Listening to brain activity?

Photo de Daniele Oberti

Mais avant toutes choses faisons un simple test :

Image de prévisualisation YouTube

Alors avez-vous réussi du premier coup ?

Sinon ne vous en faites, tout le monde tombe dans le panneau. Vous n’avez pas pu repérer tous les changements. En effet votre job était de compter ces fameuses cartes rouges, n’est-ce pas ? Vous avez donc dirigée votre attention vers ces cartes. Que se passe-t-il alors réellement ?

L’attention contrôlée

Votre attention se focalise entièrement sur ces cartes rouges et tout ce qui gravite autour a beaucoup moins d’importance. Votre faisceau de perception devient plus petit et votre sens du détail s’affine dès lors pour mieux percevoir ce que vous voulez (comme sous l’effet d’une loupe), au détriment du reste.

Focus

Photo de Michael Dales

Cette attention top-down ou contrôlée nous a aidé et à la fois desservie …

Donc pour revenir aux cartes, vous ne pouviez pas compter les cartes rouges et observer la scène entière en même temps.

Cette attention contrôlée ne vous permet de faire qu’une chose à la fois.

La cécité inatentionnelle

Mais ce n’est pas tout ! En plus de l’attention contrôlée, un autre phénomène s’imbrique : la cécité inatentionnelle.

Elle désigne une situation dans laquelle nous n’avons pas été capables de discerner un changement, parfois flagrant car on ne s’y attendait pas vraiment.

C’était le cas pour les changements dans la scène de la vidéo. Personne ne s’attends à ce qu’une personne change de t-shirt ou encore qu’une plante disparaisse par magie !

L’idée qui se cache derrière, est que l’on se fie à notre expérience de la situation, notre attention diminue dès lors et nous pouvons, soit passé à côté de grands changements sans les percevoir, ou faire une erreur.

Image de prévisualisation YouTube

Un cocktail explosif qui permet de mieux comprendre l’erreur du multitâche :

Et là je vous entends venir, la mine refrognée :

Et alors, quel est le rapport ?

SI vous désirez être performant, faire du multitâche n’est pas la solution. Comme vu plus haut, faire une tâche consiste à accorder toute son attention envers celle-ci : c’est l’attention contrôlée. Cette attention ne peut se splitter entre deux choses ou l’on risque de subir le phénomène de cécité inatentionnelle. Notre performance décroit alors, sans que l’on s’en rende compte, tout en usant d’une certaine énergie pour se remettre dans le bain (switch cognitif)!

Et franchement si vous ne me croyez pas à ce moment-là, et bien je vous propose de poser la question au Docteur David Strayer (Utah) qui s’est sérieusement penché sur la question et il vous dira une seule chose catégorique : Personne ne peut faire du multitâche, pas même une personne atteinte du syndrome du savant.

Rain man je te mets au défi de compter les cartes rouges et de notifier tous les changements qui apparaitront dans la scène !

Toujours pas convaincu ? Et hop une nouvelle vidéo :

Image de prévisualisation YouTube

Conclusion ? Une grosse … illusion …

Le fin mot de l’histoire ? Vous expérimentez une illusion d’attention.

D’un côté vous avez votre attention pointée vers un objectif précis : vous ne pouvez pas la splittez pour deux objectifs en même temps.

De l’autre, comme votre attention est contrôlée sur l’objectif « X », il se peut que vous ne distinguiez même pas l’objectif « Y ». C’est le cas d’une conduite en voiture (objectif X : conduite optimale), ou parfois on ne se rappelle plus le trajet effectué (objectif Y : se remémorer parfaitement le trajet et les éléments le composant).

Mais au fond de vous, vous pensez faire les deux choses à la fois parfaitement : illusion d’attention !

Je ne vous parle même pas de l’attention bottom-up …

Pour faire simple, lorsque que quelque chose attire votre attention, donc que cette dernière est détournée, alors vous switchez d’un point d’attention à l’autre.

Vous expérimentez par la suite un switch cognitif pour vous remettre dans le bain (vous êtes en train de lire un livre, puis soudain un oiseau s’abat sur votre vitre et tombe raide mort !, vous reprenez votre lecture mais pas avec la même énergie qu’initialement : perte d’énergie et de temps) mais en plus vous expérimentez la cécité inatentionnelle.

Voilà pourquoi on vous demande de vous éloigner des distractions si vous voulez être efficace dans ce que vous voulez accomplir !

… ah ouiiii ….

Et oui, et comme je vous l’ai expliqué et que vous comprenez désormais les concepts qui se cache derrière alors vous retiendrez mieux et agirez mieux la prochaine fois.

Si vous continuez à faire du multitâche afin d’être plus performant alors …

Je laisse la parole à Einstein :

Einstein_Insanity

Voilà je pense que maintenant que vous avez tout compris !

Et vous savez pourquoi le monotâche est la seule chose à faire si l’on veut accomplir une activité vite et bien !

Monotâche !

Alors pour récapituler :

Le monotâche permet d’avoir son attention contrôlée envers une seule chose, notre sens du détail et de l’attention s’amplifie dès lors.

Il ne faut aucune distraction ou sinon nous allons expérimenter l’attention bottom-up qui va stopper ou au moins diminuer notre attention, en plus de nous faire perdre du temps (switch cognitif).

Quel est le résultat ?

Nous atteignons le fameux « flow », vous savez, ce terme que tout le monde utilise ces derniers temps, à la différence cette fois-ci que vous savez comment ce flow ce mets en place.

Est-ce ce fameux flow que Joshua Waitzkin tente d’expliquer dans son livre « art of learning » ?

Est-ce que c’est pourquoi Léo Babauta, l’auteur de « Power of less », nous parle des bienfaits de la simplicité de la vie ?

Il y a une autre composante intéressante à ajouter : la fixation d’objectifs avant de s’attaquer à une activité, une tâche. Je vous dirais pourquoi la prochaine fois et vous ne le verrez même pas venir …

Sur ce, concentrez-vous seulement sur le ballon, vous pourrez voir les cheerleaders plus tard, ou vice-versa …

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Si cet article vous a aidé, même un tout petit peu, partagez le et récompensez moi par la même occasion !